Pouilles Italie, ville de Polignano a mare
Régions italiennes

Pouilles Italie : Découvrez la région des Pouilles

Le territoire des Pouilles est la région la plus orientale d’Italie, une péninsule longue et étroite, bordée par deux mers, la mer Ionienne et la mer Adriatique, avec le plus long littoral de la péninsule italienne.

Provinces des Pouilles

La région est actuellement divisée en 6 provinces dont celle de Barletta-Andria-Trani, créée en 2004 avec des communes qui se trouvaient auparavant dans les provinces de Bari et de Foggia : 

  • Bari (BA) 
  • Barletta-Andria-Trani (BT)
  • Brindisi (BR)
  • Foggia (FG)
  • Lecce (LE)
  • Taranto (TA).

Le territoire de la région des Pouilles

C’est la région italienne la moins montagneuse. Elle est essentiellement occupée par des plaines et des collines, à l’exception de quelques basses montagnes de la chaîne des Apennins méridionaux et du promontoire du Gargano, avec de hautes falaises abruptes. 

La moitié de son territoire est plat, et occupé par une large plaine, appelée Tavoliere delle Puglie, la deuxième plus grande d’Italie, et quelques plaines plus petites comme Terra di Bari et Pianura Salentina.

La zone de collines est appelée Le Murge, tandis que les plaines sont la Terra di Bari, la Terra d’Otranto, la Penisola Salentina et le Tavoliere. 

Le très long littoral est généralement bas et doté de plages de sable. Outre les chefs-lieux de province, les autres centres importants sont Alberobello, Conversano, Barletta, Canosa di Puglia, San Giovanni Rotondo, Manfredonia, Martina Franca, Mesagne, Molfetta, Ostuni, Otranto, Santa Maria di Leuca, San Vito dei Normanni, Gioia del Colle.

C’est une terre où les peuples anciens ont laissé leurs traces dans d’innombrables monuments disséminés sur tout le territoire. Une terre de riches traditions culinaires, où l’agriculture biologique est une activité croissante et populaire. La mer est partout à portée de main, tant la région est allongée.

La population et l’économie des Pouilles

La région présente une remarquable densité de population, essentiellement concentrée dans les centres urbains. Tandis que les campagnes sont toutes occupées par des cultures florissantes. L’agriculture, qui était très difficile dans le passé à cause de la sécheresse des terres, est maintenant soutenue par l’aqueduc. La région est maintenant parmi les plus grands producteurs italiens de tomates, salades, carottes, olives, aubergines, artichauts, amandes et agrumes.

L’élevage de moutons dans la plaine du Tavoliere et la pêche dans le golfe de Tarente sont également très développés. 

Le tourisme en été est une autre grande ressource, grâce aux belles plages de la côte et aux nombreux villages touristiques et campings.

La langue de la région des Pouilles

Compte tenu de son histoire variée et des différentes langues parlées dans cette région pendant des siècles, il existe une multitude de dialectes très différents. Dans les zones septentrionales, un dialecte napolitain appelé Pugliese du Nord ; dans la partie méridionale, un dialecte sicilien appelé Salentino ; et dans des zones isolées du Salento, une langue hybride datant du IXᵉ siècle appelée Griko. 

Ainsi qu’un dialecte rare de la langue franco-provençale appelé « Faetar » est parlé à Faeto et Carlantino dans la province de Foggia et dans un certain nombre de villages. Le dialecte « Arbëreshë » est parlé depuis que des réfugiés albanais s’y sont installés au XVᵉ siècle, suite à l’invasion des Balkans par l’Empire turc.

Histoire des Pouilles

Habitée initialement par une population illyrique, la région a toujours été une zone stratégique pour les peuples méditerranéens. Elle a été colonisée dès les premiers temps par les Grecs, qui ont fondé la colonie de Tarente, puis au IVᵉ siècle, les Romains ont commencé leur conquête du territoire et ont construit la Via Appia pour la relier à Rome. 

Après la chute de l’Empire romain d’Occident en 476 après J.C., les Pouilles sont restées un temps sous l’influence de Byzance, puis ont été progressivement occupées par les Lombards, les Francs et les Sarrasins. Au Xᵉ siècle, l’Empire romain d’Orient a vaincu les Sarrasins et a repris le contrôle de la région, mais déjà les villes montaient en puissance et demandaient plus d’autonomie.

Dès 1059, le Normand Robert Guiscard occupe une partie de l’Italie du Sud et devient duc des Pouilles et de la Calabre, et depuis lors, l’histoire des Pouilles est celle du royaume de Sicile. Les Normands cédèrent la place aux Souabes, puis aux Anjou et aux Aragonais, et la région souffrit de tous les maux d’un mauvais gouvernement, jusqu’à ce qu’au XVIIIe siècle. Où une certaine amélioration se produisie sous les Bourbons, qui améliorèrent les communications en construisant des routes et des ports, et accordèrent quelques réformes sociales et foncières. 

En 1860, les Pouilles ont été annexées au Royaume d’Italie, et à cette époque, elles étaient divisées en trois provinces seulement : Bari, Foggia (ou Capitanata) et Lecce, tandis que Tarente et Brindisi ont été ajoutées en 1927.

You Might Also Like...

No Comments

Leave a Reply